J'ai longtemps réfléchi au titre de ce blog et à un moment, il a bien fallu prendre une décision! Voici quelques explications sur ce choix:

Periamma est  le nom de l'ONG dans laquelle je vais être bénévole en Inde, mais pas uniquement. L'ONG tire en effet son nom d'une personnalité danoise, Anne Marie Petersen, une missionaire partie en Inde en 1909 qui y resta jusqu'à sa mort en 1951.

http://www.periamma.org/wp-content/uploads/2012/04/vorskole.jpg

http://www.periamma.org/wp-content/uploads/2012/04/ungamp.jpg

Anne Marie Petersen engagea rapidement des actions pour améliorer les opportunités éducatives pour les jeunes filles de Porto Novo (nom de Parangipettai à l'époque) et créa dans les années 20 une école pour filles se voulant en accord avec les modes de vie et croyances indiennes. Cette école existe toujours et c'est là-bas que le projet de Periamma sera mis en place!

Outre ces actions en faveur de l'éducation, Anne Marie Petersen s'engagea également pour le mouvement pour l'indépendance de l'Inde et devint une amie proche de Gandhi. Cet engagement l'incita progressivement à se distancier des pratiques missionnaires et elle quitta définitivement la société danoise de missionariat en 1920.

Son enthousiasme et son respect de la culture indienne lui permirent de se faire adopter par la communauté qui la surnomma "Periamma", terme signifiant "grande mère".

Si beaucoup de choses me distinguent d'Anne Marie Petersen (époque, nationalité, croyances entre autres...), j'ai trouvé qu'il était intéressant de partir en réfléchissant au parcours de cette femme européenne, arrivée au début du siècle dans un pays radicalement différent du sien. Car si l'Inde nous paraît aujourd'hui mystérieuse, imaginez ce qu'il en était au début du siècle, époque à laquelle les informations et documents sur ce pays étaient bien moins nombreux! En gardant à l'esprit son parcours, je souhaite ainsi m'inspirer de son courage et de son enthousiasme et me souvenir que bien d'autres sont passé-e-s par là.